La qualité de l'air intérieur (QAI) devient de plus en plus préoccupante, certaines études se sont penchées sur le sujet. Leurs conclusions : l’air intérieur est en moyenne 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur, ce qui n’est pas sans conséquences sur notre santé puisque nous passons environ 80% de notre temps dans les espaces clos !

Article du 6 mai 2021

Quels sont les polluants de l’air intérieur ?

Les polluants de l’air intérieur proviennent de facteurs différents.
Il peut s’agir de polluants chimiques, comme le CO² dégagé par les systèmes de chauffage, les composés organiques volatiles issu des produits ménagers, peintures, parfums ou encore la fumée de cigarette. Il peut s'agir aussi de polluants biologiques issus des organismes vivants, comme les pollens, bactéries, acariens, moisissures et animaux domestiques.

polluants air intérieur - QAI

Parmi les polluants de l'air intérieur, on retrouve :

  • Les COV Composés Organiques Volatiles. Ce sont des substances chimiques utilisées en qualité de solvants, agents de nettoyage, conservateurs, dissolvants… qu’on retrouve à l’état gazeux après évaporation dans l’air.
    Les principales sources de COV proviennent directement de notre logement et de ses équipements (peintures, mobiliers, revêtements de sol, chauffage) mais aussi de nos activités quotidiennes (ménage, cuisine, tabac, bougies). Ils peuvent aussi provenir de la pollution extérieure due à l’activité industrielle ou d’un réseau routier proches.
  • Les particules. Ce sont des poussières de matière d’origine naturelle (pollen, roche, …) ou liée à l’activité humaine (industrie, agriculture, circulation routière, … mais aussi ménage, cuisson des aliment). Plus ces particules sont fines et plus elles pénètrent nos voies respiratoires.
  • Les moisissures. Ces micro-organismes se développent dans les milieux humides (salle de bain, cuisine) et peu ensoleillés, à des températures comprises entre 20 et 25°C. Ils libèrent des Composés Organiques Volatiles Microbiens ou bien se dispersent en spores dans l’air.
  • Les acariens. Ce sont des micro-organismes, qui se nourrissent de nos débris de peaux et qu’ on retrouve dans nos matelas, tissus, moquettes. Leurs déjections et carapaces mortes sont microscopiques, mais peuvent causer des allergies.

Une pollution néfaste pour la santé

allergies - pollution air intérieurLes polluants de l’air intérieur peuvent avoir des effets néfastes pour la santé, à court et à long terme : asthme, irritations, allergies, problèmes respiratoires, ou encore toucher la fertilité… Il convient donc de surveiller la qualité de l’air intérieur (QAI) et de prendre des mesures qui permettent de l’améliorer.

Des solutions simples permettent d’améliorer la qualité de l'air intérieur. Ce sont des habitudes à prendre au quotidien.

Comment améliorer l’air intérieur ?

Aérer régulièrement pour renouveler l'air intérieur

  • Renouvelez l’air intérieur : Aérer au moins 10 minutes en ouvrant portes et fenêtres et de préférence le matin ou en soirée pour éviter de faire rentrer les pollutions extérieures. Renouvelez plus souvent l’aération des pièces comme la salle de bain ou la cuisine,
  • Pensez à aérer lorsque vous cuisinez ou faites des travaux
  • Vérifiez votre système de VMC – Ventilation Mécanique Contrôlée
  • Privilégiez des produits de ménage traditionnels comme le vinaigre blanc ou le savon noir
  • Lors de vos achats de peintures et d’ameublement, vérifiez les étiquettes qui vous renseigneront sur l’émission des polluants,
  • Limitez l’utilisation de bougie et d’encens
  • Évitez de fumer à l’intérieur

L'obligation de surveiller la qualité de l’air pour certains ERP – Etablissements Recevant du Public

QAI dans les ecolesEn France, la législation impose la surveillance de la QAI depuis janvier 2020 dans les établissements recevant du jeune public. Les enfants sont plus sensibles aux polluants et passent jusqu'à 90% de leur temps en milieu fermé !

Crèches, écoles maternelles et élémentaires, collèges, lycées, centres de loisirs … ont pour obligation de surveiller la qualité de l’air intérieur et de prendre des mesures pour l’améliorer. AC Environnement les accompagnent dans cette démarche en leur proposant plusieurs solutions.

Mais la surveillance de la QAI concerne tout le monde et chacun, sur son lieu de travail ou à son domicile, peut la faire évaluer et surveiller. 

90%

Les enfants passent 90% de leur temps en milieu fermé

Vidéo : la surveillance de la QAI

Une vidéo pour en savoir plus sur nos solutions QAI pour les Etablissements Recevant du Public :